AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Guide d'achat] Les loupes d'horloger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romain 103st
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 31/10/2015
Age : 30

MessageSujet: [Guide d'achat] Les loupes d'horloger   Sam 23 Jan - 10:42

Bonjour à tous,

Dans la continuité du premier guide d'achat dédié aux tournevis, voici celui dédié aux loupes. J'ai décidé de ne pas faire de "réel" guide pour les loupes car j'ai trouvé sur Internet un très bon guide à ce sujet et qui reflète à 100% mon point de vue (pro-Asco :p), donc le voici:

Guide réalisé par Frédéric Cauvet sur son Blog Atlantime:

Aide au choix : Choisir une loupe d'horloger



La loupe d'horloger est sans doute l'accessoire le plus indispensable pour l'horloger. Pour bien choisir une loupe selon vos besoins, vous pouvez considérer ces quelques indications.

Ci-dessus une photo de ce que vous pouvez voir en fonction de la loupe utilisée (la montre fait 38mm de diamètre, votre correction oculaire personnelle peut influer sensiblement).

* Utilisation : Si vous envisagez d'utiliser votre loupe pour des opérations courantes sur bracelets, boîtiers ou mouvements, l'idéal est d'avoir une loupe de travail, celle-ci aura un grossissement compris entre 3.5x et 7.75x. Elle vous permettra de travailler confortablement en minimisant la fatigue oculaire.
Pour un contrôle plus serré, vous pouvez opter pour une loupe dont le grossissement sera compris entre 10.5x et 12x qui vous permettra de relever les moindres détails. Au-delà, les loupes 17x, 20x et + sont réservées à un usage ponctuel de contrôle, il est quasiment impossible de travailler sur un mouvement avec un tel grossissement. Ces loupes de contrôle sont parfaites pour vérifier un axe, un positionnement mais il est très difficile de travailler avec de manière continue.
A noter, certaines loupes sont désignées sous l'appellation bi-focale, elles sont démontables en un tour de main et permettent d'accéder à deux grossissements différents (4-12x par exemple).

* Distance : Ce qui surprend souvent lorsque l'on met une loupe d'horloger pour la première fois, c'est la distance à laquelle il faut placer l'objet pour obtenir une image nette. les loupes d'horloger sont destinés à un travail de grande proximité, quelques centimètres tout au plus. Plus la loupe à un grossissement important et plus vous devrez être proche de l'objet.

* Luminosité : Plus la lentille frontale de la loupe est d'un diamètre important, plus votre loupe sera lumineuse, ce qui est une garantie de confort. D'une manière générale, la luminosité d'une loupe est liée à son grossissement sauf pour les extra-lumineuses (10.5x). Pour indication, nous mettons toujours dans nos annonces, le diamètre de la lentille frontale (de 15 à 22mm), ce qui vous permet d'avoir une idée de la luminosité de votre loupe.

* Corps de la loupe : La plupart des loupes sont proposées en matière plastique. Ce matériau est léger et durable. On peut aussi trouver des loupes en bois ou en aluminium. Ce sont des matériaux légers. L'aluminium est assez froid et le risque de reflets est important si l'intérieur n'est pas anodisé en noir. Certaines loupes de haute qualité ont un intérieur noir et matifié pour limiter les reflets. Sur la plupart des loupes de qualité, une bague en plastique, aluminium ou dural permet le démontage rapide de la lentille afin de pouvoir être nettoyé correctement jusque sur les bords.
Astuce : Si vous avez des problèmes de buée dans votre loupe, il est possible de la percer avec une minuscule mèche afin d'y créer une aération.

* Lentilles : Les loupes d'horloger peuvent être composé d'une ou de plusieurs lentilles. Cela n'a pas une grande incidence sur leur qualité mais permet une meilleure correction de la distorsion. Les loupes à lentille verre vous garantissent une meilleure vision.

* Verre aplanétique : A noter, les loupes de très haute qualité sont dotées de lentilles aplanétiques. Cela permet de supprimer toutes distorsions (en coussin ou en tonneau) pour une image parfaitement perpendiculaire dans l'axe optique. Leur prix est nettement plus élevé mais ce type de verre s'avère plus confortable. Pour un post complet sur les loupes aplanétiques, voir le blog outils-horlogers.com.

* Verre bleuté : Certains modèles de loupe de grande qualité sont quelquefois proposées avec verre bleuté. Ce type de coloration accroît le confort de vision et corrige, en partie, les couleurs lorsque l'on travaille en lumière artificielle avec un net effet anti-reflets.

* Mise au point : Une question souvent posée est celle de la netteté pour les porteurs de lunettes. En fait, la netteté sera obtenue quelque soit votre correction oculaire en jouant sur la distance à l'objet. A noter, si vous souhaitez garder vos lunettes afin d'éviter des manipulations supplémentaires, il existe des loupes qui se fixent sur votre monture de lunettes et permettent d'être relevées en un geste.

* Nota : Les loupes d'horloger sont généralement numérotées (de 1 à 4). Ce numéro renvoie au grossissement comme suit :

Numérotation : 1 = 10.5x ; 1½ = 7.75x ; 2 = 5.75x ; 2½ = 5x ; 3 = 4.25x ; 3½ = 3.75x ; 4 = 3.5x

Note de Romain 103st :
 

La plupart des fabricants respectent cette codification. A partir du grossissement, on peut facilement calculer la puissance d'une loupe en dioptries. Il faut appliquer la formule suivante : P = 4(Gc -1), ce qui donne pour une loupe 10.5x : 4 (10.5-1) = 38 dioptries (Puissance).
Cette puissance peut être traduite en % en la multipliant par un coefficient de 0,25 (équivalent à 1 dioptrie) + 1 x 100, ce qui vous donne dans notre exemple : ((38 x 0,25) + 1) x 100 = 1050% d'où l'appellation x10,5 (1050 / 100).

Tous ces calculs ne vous disent rien de ce que vous verrez effectivement. De plus, ce % est trompeur, vous ne verrez pas l'objet grossi de 1050% (soit x10,5), vous le verrez de 10,5x fois plus près. Très concrètement, avec une loupe x10,5 (n°1), vous verrez un champ de 17mm env. (distance à laquelle se trouve la loupe de l'objet approximativement (selon votre correction oculaire). Avec une loupe x5 (2½), vous verrez un champ de 48mm env. et vous tiendrez la loupe approximativement à cette distance de l'objet (51mm).

Ce que vous pourrez percevoir des détails est lié à cette distance et au champ couvert. Vous verrez deux fois mieux les détails avec une x10,5 qu'avec une x5 mais vous devrez vous tenir beaucoup plus près de l'objet.

Retrouvez aussi un comparatif (sommaire) des différents types de loupes d'horloger . 4 critères (corps de la loupe, luminosité, netteté et distorsion) sont considérés pour vous aider dans votre choix en fonction de l'usage que vous en ferez.


Dernière édition par Romain 103st le Sam 23 Jan - 10:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://associationchronos.forumactif.fr
Romain 103st
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 31/10/2015
Age : 30

MessageSujet: Re: [Guide d'achat] Les loupes d'horloger   Sam 23 Jan - 10:52

Comparatif Loupes d'horloger Asco, France et Inde (toujours sur Atlantime, par Frédéric Cauvet)



C'est un outil absolument indispensable même si vous n'ouvrez pas votre montre. La loupe d'horloger est l'accessoire essentiel que tout amateur de montres se doit d'avoir. Elle vous ouvrira de nouveaux (et minuscules) horizons. C'est re-découvrir sa montre que de la voir de près, voire de très près.

Ce mini-comparatif sur 4 critères essentiels va vous permettre de vous faire une idée de ce que vous pouvez attendre des différents modèles de loupes que vous pouvez trouver sur le site (ou ailleurs). Vous ne pouvez pas en attendre autre chose qu'un comparatif de visu. Aucun test optique n'a été mené, c'est donc seulement un test d'utilisateur. Je décris ce que je vois. Vous pouvez le compléter en me faisant part de votre propre expérience sur le blog. Il est difficile de comparer tous les modèles à tous les grossissements. Difficile aussi de ne pas mentionner les loupes aplanétiques sans pour autant les inclure dans le test car leur prix dépassent bien souvent le budget consacré.

Pour commencer, je vous recommande de vous reporter à ce mini-guide de la loupe d'horloger pour comprendre ce qu'est une loupe et ce que l'on peut en attendre [note de Romain 103st: il fait référence au guide ci-dessus]. Vous pourrez y découvrir ce que vous pouvez réellement voir avec tel ou tel grossissement et comprendre les bases en optique (expliquées simplement).



Critère n°1 : La finition du corps de la loupe

De ce point de vue, le prix fait la différence. Les loupes Asco sont nettement mieux finies et leur bague en dural (alliage d'aluminium) leur donne un avantage esthétique et durable. Le poids de l'aplanétique est nettement plus important. Les loupes de haute qualité sont également très bien finies et très légères. Les modèles indiens sont un peu à la peine sur la finition sauf le modèle en bois de rose. Tout est moins précis, quelques copeaux de plastique à retirer soi-même même si globalement ce n'est pas gênant à l'usage. A noter encore que les loupes Asco ont un intérieur mat, ce qui aide à réduire les reflets à l'intérieur de la loupe, c'est un petit plus qui n'est pas négligeable en matière de confort.

Critère n°2 : La luminosité

En matière de luminosité, le diamètre de la lentille avant est essentiel. Les modèles 12x et 17x nécessitent beaucoup de lumière pour être utilisées correctement. C'est inévitable à ce niveau de grossissement. Pour les autres, les loupes Asco sont nettement plus lumineuses que le standard de qualité (+10%), ce qui améliore le confort.  Les modèles indiens sont lumineux (sauf 12x) mais nettement moins que les Asco (-20% environ), le modèle en bois de rose ne fait que 19mm et nécessite donc une bonne source de lumière. Les modèles intermédiaires (modèle haute qualité) sont très confortables et suffisants en la matière.

Critère n°3 : Netteté perçue

Ici, la comparaison se complique. La netteté perçue est une notion subjective difficile à calculer sans le matériel adéquat. Les modèles indiens donnent une vision assez nette et peuvent être utilisés aussi longtemps que l'on a pas essayé les autres. En effet, si l'on compare immédiatement après les modèles de haute qualité, on perçoit une vraie différence de netteté. C'est assez difficile à exprimer mais cela se voit au premier coup d'oeil ! Et là encore, la lentille Asco surpasse tous les modèles (peut-être aussi du fait de sa plus grande luminosité). L'impression de netteté est vraiment perceptible. Le piqué (ceux qui s'intéresse à la photo connaissent le terme. Cela désigne la netteté perçue par l'oeil, le niveau de détail), le piqué donc, est vraiment excellent sur les modèles Asco. Très bon sur les modèles de haute qualité et correct sur les modèles indiens

Critère n°4 : Distorsion perçue

La distorsion désigne la déformation en coussins ou en tonneau de l'image rendue par la loupe. Idéalement, une loupe tenue parfaitement perpendiculaire devrait renvoyer une image sans distorsions d'aucune sorte. Cela nécessite une correction complexe de la lentille. Les loupes aplanétiques sont celles qui éliminent la quasi-totalité des distorsions perceptibles à l'oeil nu. Les autres loupes composent avec ce phénomène et les fabricants parviennent avec plus ou moins de bonheur à rectifier la distorsion.
En la matière, il faut distinguer les modèles un par un, numéro par numéro. Les modèles indiens ont une distorsion relativement peu prononcée. Les numéros 1 à 4 sont à peu près équivalents en la matière, la 12x est correcte sans plus. Les modèles de haute qualité ont une très bonne correction de la distorsion. Celle-ci est à peine perceptible sur un mouvement ou un cadran. Il faut regarder du papier millimétré pour s'en rendre compte. A l'exception notable de n°1 dont la distorsion est assez prononcée, les modèles ASCO sont vraiment excellentes. Celle-ci n'est quasiment pas visible. Le modèle asco aplanétique permet une correction parfaite de la distorsion (n°1) et peut-être réservé à un usage intensif ou spécifique. En matière de distorsion, la palme revient à l'aplanétique suivie de près par les loupes asco puis les modèles de qualité et enfin assez loin derrière les modèles indiens (qui pour un usage ponctuel ne sont pas pour autant ridicules).

Conclusion :

En matière de loupe, comme bien souvent, le prix fait la différence. Les loupes pour horloger Asco gagnent sur presque sur tous les critères. La finition est meilleure, la luminosité supérieure, la netteté excellente et la distorsion perçue vraiment réduite (à l'exception de la n°1 qui a une excellente netteté au centre mais une distorsion prononcée sur les bords).
Les modèles indiens sont distancés à tous les points de vue (sic). Ils sont fonctionnels mais à réserver pour un usage ponctuel.
Les modèles de haute qualité ne surpasse pas les Asco mais elles ne déméritent pas et tiennent largement la comparaison.

Pas de grande surprise ici, les meilleures loupes sont aussi les plus chères. C'est l'usage qui doit déterminer le choix.  Pour changer une pile de temps à autre, une loupe indienne est suffisante. L'exception est la loupe en bois de rose. C'est un modèle fonctionnel aux performances correctes qui a un avantage décoratif mais qui d'un point de vue optique n'est pas aussi bon que les modèles de prix équivalents.

Pour une utilisation intensive, optez pour le meilleur modèle possible par rapport à votre budget (asco ou haute qualité). Pour des démontages et remontages qui nécessitent de porter une loupe longtemps, le meilleur modèle se justifie car il apportera un confort supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://associationchronos.forumactif.fr
Romain 103st
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 31/10/2015
Age : 30

MessageSujet: Re: [Guide d'achat] Les loupes d'horloger   Sam 23 Jan - 11:01

En complément de ce très bon guide sur les loupes d'horloger, réalisé par Frédéric Cauvet, j'ajouterai le choix que j'ai fais en matière d'achat de loupes. J'ai tout acheté chez ASCO, pour la qualité de l'optique, le confort au porté, le prix intéressant que l'on a via l'association.

Loupe type H n°4 : grossissement x2,5 pour travailler au quotidien (micro mécanique);
Loupe type H n°2,5 : grossissement x4 pour travailler au quotidien (sur la montre);
Loupe type H n°1,5 : grossissement x6,5 pour le travail sur la montre. Pas indispensable a priori mais un bon complément de la n°2,5;
Loupe type H2 aplanétique x14 : grossissement x14, loupe de contrôle. J'ai privilégié une aplanétique H2 pour deux raisons : le prix et le diamètre de l'optique plus grand.

Les indispensables à mon sens sont :
- 1 loupe x2 / x2,5
- 1 loupe x4
- 1 loupe de contrôle (à partir de x10)

Bon week-end à tous!

Votre dévoué Président  afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://associationchronos.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Guide d'achat] Les loupes d'horloger   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Guide d'achat] Les loupes d'horloger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guide d'achat] Les tubes Fluorescents
» achat d'une fifth wheels
» outils d'horloger
» quels poissons pour mon bac?
» Qu'est ce qu'une montre à coq?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Association Chronos :: Forum de discussions horlogères :: Forum de discussions générales-
Sauter vers: